Arpeja

J’ai une grande passion pour les prairie dresses des années 70 et j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter 3 marques assez connues :

Il y a peu, j’ai découvert Arpeja qui se décline en plusieurs collections : Young Edwardian, Young Victorian, Young Innocent et Organically Grown (un peu à part puisque proposant quant à elle des pulls et des robes en maille).

arpeja

Voici deux exemples trouvés sur Instagram, mais la marque fait aussi des mini-robes, des tuniques et autres vêtements ayant toujours un esprit un peu ancien et romantique.

Pour la petite histoire, Arpeja a été fondé en Californie dans les années 60 et a connu un beau succès durant les années 60 et 70. La collection Young Edwardian a même perduré jusqu’en 1994. Pendant 7 ans, la célèbre styliste Sue Wong y dessinera même de nombreux modèles.

Et voici mes deux robes, chacune de la collection Young Edwardian.

La première date probablement des années 60 car elle est assez courte et ces manches style Roméo et Juliette est assez typique de cette époque.

IMG_5623HD

La seconde date des années 70 et est un peu plus passe-partout, mais j’adore son empiècement fleuri. C’est un modèle assez courant qu’on trouve facilement sur les sites vintage et qui se décline en différents coloris.

IMG_5876hd2

Inutile de préciser que je suis totalement fan et que j’espère trouver d’autres vêtements Arpeja à ajouter à ma collection !

La robe Candi Jones

J’avais prévu de vous faire un long article sur la marque Candi Jones, agrémenté des belles photos officielles faites lors des Imaginales… sauf que 1/ j’attends toujours les photos, elles ont dû être oubliées/supprimées/etc et que 2/ je n’ai trouvé aucune info sur cette marque !

Donc Candi Jones, c’est une marque américaine qui proposait durant les années 70 des prairie dresses dans le même style que Gunne Sax ou Laura Ashley.

La mienne vient de la boutique Etsy Elizamoonbeam et mélange dentelle écrue et petites fleurs champêtres. La ceinture en satin a dû être rajoutée plus tard, mais finalement, cela rend assez bien.

robe1970VictorienneA

Je trouve qu’elle fait très poupée de porcelaine, du coup j’ai ajouté un petit chapeau rond.

IMG_4264insta

Portée aux Imaginales !

ima-insta3

Une séance photo avec PDO

Voilà une séance photo particulière puisque j’ai posé avec une copine (et on s’est bien amusées !) et que la robe que je porte appartient à la photographe, PDO photographie.

En effet, cette photographe dispose de plusieurs décors (là on a fait simple) et d’une belle collection de robes vintage ou de costumes de scène. J’ai craqué pour cette robe à la jolie couleur entre le vieux rose et le rouge orangé. Elle m’allait d’ailleurs comme un gant ! (Je serai bien partie avec, mais je ne cours pas assez vite :p)

Pour parfaire la tenue, j’avais apporté un collier vintage qui date des années 70 et que j’adore mais qui est un peu trop « habillé » pour que je puisse le mettre souvent.

IMG_1841IMG_1851IMG_1857IMG_1883IMG_1896

Memories 2/2

Suite et fin de la séance photos avec Emilie. Cette fois avec une veste vintage des années 70 au col et poignets ornés de dentelle. J’adore ! Je la porte avec une simple jupe en velours achetée en friperie pour quelques euros.

Photos : Emilie Garcin

Cécile_2018-25WEBCécile_2018-21WEB

La robe Laura Ashley

L’hiver dernier, j’ai acheté dans ma boutique préférée (Sartorial Matters, bien sûr !) cette magnifique robe des années 70 à l’allure très début de siècle. Il s’agit d’une robe Laura Ashley, marque très connue pour ses prairie dresses à l’instar de ma marque fétiche Gunne Sax.

il_fullxfull.1371056404_l3ez

Laura Mountney Ashley, née en 1925, crée son entreprise d’impression sur tissus en 1953 avec l’aide de son mari. Au début, ils ne produisent que des écharpes et du linge de cuisine et tout se fait à leur domicile. Quelques années plus tard, Laura se lance dans la fabrication de tabliers. Ce n’est qu’en 1966 que les premières robes Laura Ashley voient le jour. Celles-ci sont de style ancien et rural, et Laura utilise les tissus imprimés par sa propre compagnie, souvent des adaptations modernes de motifs plus anciens.

Durant les années 70, de nombreuses boutiques Laura Ashley s’ouvrent en Angleterre, puis en Europe et aux USA.

Dans les années 80, le style devient un peu plus mainstream mais la robe à fleurs reste la marque de fabrique de Laura Ashley.

Laura meurt en 1985, laissant derrière elle une centaine de boutiques. Dans les années 90, les magasins ouverts en Amérique ferment mais la marque continue de perdurer aux Royaumes-unis.

La famille de Laura a créé en 1987 la fondation Laura Ashley qui a pour but d’aider les personnes talentueuses à mener à bien leur projet.

Et pour en revenir à ma très belle robe… Peut-être vous demandez-vous pourquoi je n’ai pas fait de photos où je la porte ? Eh bien, en fait, j’ai fait toute une séance photos avec, et cela sera l’objet de mon prochain article 😉