Les chapeaux – ’50s et ’60s

Je voulez vous présenter ma petite collection de chapeaux, tous datant des années 50/60 et provenant de la boutique vintage de Sara Therabbitheartdesigns ou de celle de sa grand-mère Nevermorevintage.

Les deux boutiques proposent pas mal de chapeaux très jolis et/ou originaux, à partir de 15 euros. Et comme Sara les porte vraiment bien, c’est toujours assez tentant.

Sur moi, ça donne ça… (vous en connaissez déjà certains !)

 

Passons à la leçon d’histoire 😉

Dans les années 50, les femmes portaient quotidiennement un chapeau, et seules les jeunes filles de moins de 20 ans sortaient tête nue. En général, elles en avaient de plusieurs couleurs, car c’était important qu’il soit assorti à la tenue ou aux accessoires du jour. La forme du chapeau a évolué au fil des années pour s’adapter aux coupes de cheveux à la mode.

Au début des années 50, on trouve surtout des petits chapeaux ornés de plumes, de rubans ou de fleurs que les dames portent par-dessus leur chignon. La forme « pillbox » issu des années 40 fait encore fureur (comme mon chapeau marron à strass).  En 1953, le chapeau cloche des années 20 fait son retour grâce à Christian Dior (ex : mon chapeau noir et blanc).

En 1956, la comédie musicale My Fair Lady remet au goût du jour le chapeau de l’époque édourdienne, large, dramatique et massivement ornementé.

hat3

En 1958, la mode est aux chevelures pleines de boucles et le chapeau perd de son attrait, les ventes baissent de 37%.

En 1959, le chapeau couvre toute la tête, prenant parfois la forme d’un pot de fleur, et arbore des teintes très gaies et colorées.

hat4

 

Dans les années 60,  le chapeau devient peu à peu démodé, on ne le porte plus que pour aller à l’église.

C’est quand même durant cette décennie qu’apparait l’ancêtre de notre capeline actuelle, le « floppy flat » en anglais, porté avec un look plus décontracté. Petit exemple, avec Faye Dunaway :

Faye Dunaway

Perso, j’adore !

Pour conclure, je reviendrai sur mon expérience personnelle. Je suis vraiment fan des chapeaux, mais je ne porte vraiment pas assez souvent ceux que j’ai déjà. (Et j’en ai quelques uns, « modernes » et passe-partout bien sûr).

Et vous, vous aimez les chapeaux ? Vous osez en mettre ?

 

Publicités

7 réflexions sur “Les chapeaux – ’50s et ’60s

  1. Je suis complètement fan des chapeaux, même s’il est clair que ce n’est pas facile d’en porter « au quotidien » car toujours pas revenu au goût du jour. J’aimerais bien en voir plus dans la rue, et pas forcément dans le cadre d’évènements / cérémonies.
    L’an dernier, j’ai acheté 3 chapeau « de pluie » (beau prétexte, non ?) à une créatrice de mon coin, Lila Lacoti. J’espère pouvoir lui prendre un chapeau plus ‘classique’ cette année ou carrément excentrique. J’ai un mariage en mai, c’est aussi une belle excuse !

    Aimé par 1 personne

  2. moi aussi j’adore, et pour le coup c’est super facile à porter vu que c’est revenu à la mode ^^ j’en ai un noir en matière feutre/laine et puis un en paille pour l’été 🙂 (et qui dit à la mode, dit super facile à trouver en magasin !)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s