La petite robe noire

Voilà une nouvelle robe vintage que j’ai portée aux imaginales.

Elle date des années 50 et je l’ai trouvée sur la boutique Etsy de Sartorial Matters. En la recevant j’ai été surprise de son poids, le tissu est assez épais et la robe assez lourde, ce qui en fait plus une tenue de mi-saison que d’été. J’aime beaucoup le double boutonnage sur le devant, et en fait la jupe a un effet portefeuille dévoilant un jupon intégré à la robe et bordé de dentelle. Debout c’est très discret, mais assis c’est assez visible. Le corsage est très ajustée et avec l’épaisseur du tissu j’avais presque l’impression d’avoir un corset (et comme avec le corset, je me sentais un peu serrée au début, plus était de plus ne plus à l’aise au fil de la journée).

il_fullxfull.1154313176_9l4bPhoto 108618582244-1543753458997777-6806810907974960164-n

2 robes vintage pour un nouveau shooting

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter les deux robes que j’ai portées pour un shooting photos qui a eu lieu ce week-end, avec Marion Saupin.

On commence avec la première robe. Elle date des années 50 et est en velours ras, avec un empiècement en crochet sur la poitrine et un petit jupon incorporé. Cela faisait très longtemps que je l’avais repérée sur la boutique Etsy de Sartorial Matters, et au fil du temps personne de l’achetait, et le prix baissait. Bon, en fait, elle était trop grande pour moi c’est pourquoi je me contentais de l’admirer. Et puis un jour, on m’invite à un mariage dont le dress code est « sombre romantisme » et « noir et violet ». Je me suis dit que cette robe serait parfaite (avec quelques accessoires noirs en plus) et qu’il me suffisait de la rétrécir. Finalement, sur les faire-parts le sombre romantisme a laissé place à « historique » mais du coup, ça colle toujours ! Lors du shooting, j’ai réuni les petits bijoux que je porterai avec, seules la coiffure et la couleur de cheveux risquent d’être différentes. Et en fait, je n’ai pas eu le temps de remettre la robe à ma taille, donc pour faire les photos, j’ai dû mettre des pinces à linge.

il_fullxfull.1044735780_aixt

La deuxième, fait beaucoup moins bal de promo, et vient aussi de la boutique de Sartorial Matters. Il s’agit d’une robe en coton au motifs roses et gris, avec une ceinture. Elle date aussi des années 50, avec une jupe en corolle qui donne un joli effet avec un jupon, ou qui peu faire plus années 40 si on la porte toute seule (comme lors de mes dernières dédicaces aux imaginales). J’aime bien la forme du col/décolleté avec cet espèce d’empiècement en V inversé. La ceinture permet de bien marquer la taille et il y a même un petit boléro assorti.

il_fullxfull.1029421614_68pl

Avec ces deux robes, nous avons fait deux séries de photos aux atmosphères très différentes… J’espère que vous avez hâte de les voir, car ça sera mes deux prochains articles 😉

En attendant, voici une photo des imaginales avec la robe numéro 2 (qui a eu, à cette occasion, pas mal de succès) :

Photo 1116

Cream Lip Stain de Sephora

Avec l’arrivée des beaux jours, j’avais envie d’un rouge à lèvre mat (sans transfert) d’une couleur un peu moins sombre que ceux que j’ai, pour aller avec mes robes plus colorées et gaies. J’ai profité d’une dédicace en libraire, pour aller vite fait au Sephora d’à côté.

Alors, bien sûr, je n’y suis pas allée tête baissée, j’ai lu les avis et j’ai regardé des swatches. J’avais sélectionné 3 teintes et le jour J, j’ai finalement hésité entre deux. Je me suis dit « ce n’est pas grave, j’en prends une et je prendrais la deuxième une autre fois… »

Oui… mais non. J’adore la couleur (16 – Cherry Nectar) mais alors niveau tenue, c’est la cata ! Les marques chinoises à 2 euros tiennent mieux, c’est dire… Alors oui ça va, si je m’humecte les lèvres, bois un verre d’eau ou mange du bout des lèvres des petits trucs, mais pour manger un sandwich ou même un rouleau de printemps c’est une autre histoire. La couleur s’en va partout, et pas qu’au centre de la lèvre et surtout, je finis toujours avec une belle trainée de maquillage sur le menton !

Bref, je n’achèterai pas d’autres couleurs chez eux.

Photo 1079HD

le petit chemisier trop mignon

Je vous avais déjà parlé de LouisaClothing chez qui j’avais déjà acheté une robe… Ce printemps, elle a mis en boutique plein de petits chemisiers absolument adorables, c’était dur ne n’en choisir qu’un et comme ils partaient les uns après les autres, j’ai finalement jeté mon dévolu sur cette chemise à la fois assez classe et très cute. J’ai bien fait, car tout a été vendu très vite !

il_fullxfull.1184320946_5hvv

J’adore le tissu à carreaux verts, et cet espèce de col volanté au revers rose. Les petits boutons roses ne sont pas complètement ronds, ce qui est rigolo. La coupe est asymétrique avec des manches légèrement bouffantes. Si on regarde les finitions, il semble qu’elle ait été confectionnée à la main (mais par une professionnelle sans doute). Bref, je trouve cette chemise très originale et elle est parfaite avec un jean bootcut et des escarpins (les verts et roses de Irregular Choice, pour rester assortie).

J’ai porté cette tenue lors des Imaginales. Le temps était maussade, donc une chemise à manches longues, c’était nickel !

Photo 1095

Et, j’ai même connu une gloire éphémère avec, puisque je suis passée à la télévision :p

TV1

Coloration Cerise de La Riché Directions

Après avoir essayé plusieurs fois le rouge Rubine de la même marque, j’ai décidé de tenter le rose ! Comme les colorations ne tiennent pas longtemps sur mes cheveux, je ne prenais pas un gros risque. Après avoir regardé attentivement les articles sur internet je suis partie sur la teinte Cerise.

Voilà le résultat : un rose foncé, plutôt fuchsia qui prend très bien sur mon roux/blond. J’avais un peu peur, mais en fait je suis très contente du rendu. Tout le monde adore, trouve ça mieux que mon rouge « habituel » et même à l’école, ça a eu du succès (aussi bien du côté des mamans que des fillettes).

Après deux shampoings, j’aurais tendance à dire que ça tient un peu mieux que Rubine, j’ai juste quelques mèches qui commencent à s’éclaircir.

Bref, je suis ravie, et comme je n’avais commandé qu’un pot, je vais devoir me ravitailler car, vraiment, c’est une teinte qui me correspond bien et que je compte refaire.