La robe bicolore

Comme ça fait longtemps que je n’ai pas posté d’article (alors que j’ai plein de robes à vous montrer !) voilà un petit post rapide pour vous présenter une de mes robes vintage. Elle est très simple mais je l’aime bien, avec sa couleur taupe et ses bordures écrues. J’ai ajouté une ceinture blanche, celle d’origine ayant disparu. Elle date de la fin des années 70/ début des années 80 et je l’ai eu pour environ 20 euros dans une boutique vintage Etsy qui faisait des soldes.

Je pense que c’est le genre de robe qui se porte facilement au quotidien, et qui serait même parfaite pour aller au travail (bon, ce n’est pas mon cas, je bosse chez moi :p).

IMG_0740HD

Publicités

Les chapeaux – ’50s et ’60s

Je voulez vous présenter ma petite collection de chapeaux, tous datant des années 50/60 et provenant de la boutique vintage de Sara Therabbitheartdesigns ou de celle de sa grand-mère Nevermorevintage.

Les deux boutiques proposent pas mal de chapeaux très jolis et/ou originaux, à partir de 15 euros. Et comme Sara les porte vraiment bien, c’est toujours assez tentant.

Sur moi, ça donne ça… (vous en connaissez déjà certains !)

 

Passons à la leçon d’histoire 😉

Dans les années 50, les femmes portaient quotidiennement un chapeau, et seules les jeunes filles de moins de 20 ans sortaient tête nue. En général, elles en avaient de plusieurs couleurs, car c’était important qu’il soit assorti à la tenue ou aux accessoires du jour. La forme du chapeau a évolué au fil des années pour s’adapter aux coupes de cheveux à la mode.

Au début des années 50, on trouve surtout des petits chapeaux ornés de plumes, de rubans ou de fleurs que les dames portent par-dessus leur chignon. La forme « pillbox » issu des années 40 fait encore fureur (comme mon chapeau marron à strass).  En 1953, le chapeau cloche des années 20 fait son retour grâce à Christian Dior (ex : mon chapeau noir et blanc).

En 1956, la comédie musicale My Fair Lady remet au goût du jour le chapeau de l’époque édourdienne, large, dramatique et massivement ornementé.

hat3

En 1958, la mode est aux chevelures pleines de boucles et le chapeau perd de son attrait, les ventes baissent de 37%.

En 1959, le chapeau couvre toute la tête, prenant parfois la forme d’un pot de fleur, et arbore des teintes très gaies et colorées.

hat4

 

Dans les années 60,  le chapeau devient peu à peu démodé, on ne le porte plus que pour aller à l’église.

C’est quand même durant cette décennie qu’apparait l’ancêtre de notre capeline actuelle, le « floppy flat » en anglais, porté avec un look plus décontracté. Petit exemple, avec Faye Dunaway :

Faye Dunaway

Perso, j’adore !

Pour conclure, je reviendrai sur mon expérience personnelle. Je suis vraiment fan des chapeaux, mais je ne porte vraiment pas assez souvent ceux que j’ai déjà. (Et j’en ai quelques uns, « modernes » et passe-partout bien sûr).

Et vous, vous aimez les chapeaux ? Vous osez en mettre ?

 

Kusmi Tea

Pour inaugurer cette nouvelle rubrique Tea Time, j’ai décidé de vous parler de la marque qui m’a fait découvrir le thé en vrac : Kusmi Tea.

IMG_0662

J’avais bu du thé noir chocolat épices chez une amie, et comme j’avais beaucoup aimé, j’avais décidé d’acheter l’assortiment « les après-midi  » donc voici le contenu.

– Chocolat épices : thé noir gourmand très agréable (même si depuis je m’en suis un peu lassée)

– Les rois mages : thé noir orange-amande-vanille  au goût subtile et agréable, sans doute un des meilleurs thés de Noël que j’aie pu goûter.

– Gen maicha : thé vert au riz soufflé. J’étais ravie de trouver ce parfum car j’en avais bu dans un restaurant et je ne connaissais pas le nom. Bref, assez bon, mais avec une légère amertume que je ne retrouve pas chez d’autres marques proposant ce produit.

– Saint-Pétersbourg : un thé vert agrumes-fruits rouges -caramel, beaucoup trop amer.

–  Thé vert à la rose : je le gardais pour mes invités, car je n’aime pas la rose.

Grâce à Kusmi Tea, j’ai abandonné les thés en sachet des grandes surfaces pour du bon thé en vrac,  mais j’ai longtemps pensé que tous les thé verts étaient amers… Heureusement j’ai pu goûter d’autres marques et me rendre compte que non. Depuis, je bois beaucoup plus de thé vert que de thé noir.

Plus tard, j’ai aussi voulu tester l’assortiment « les bien-être ».

–  Euphoria : un maté au parfum chocolat-orange. Très bon quand on aime cette combinaison.

– Sweet love : un thé noir au guarana et aux épices,  beaucoup trop poivré à mon goût, je ne peux pas le boire.

– Be cool : une infusion pomme-verveine-réglisse, le réglisse est un peu trop présente pour moi mais ça se laisse boire.

Je n’ai pas testé Detox  et Boost car je les ai offerts dans un swap.

Voilà. Pour tout vous avouer je n’achète plus du tout de Kusmi Tea, j’ai découvert depuis des marques qui me plaisent mieux, mais c’est quand même grâce à eux que tout a commencé…

Et vous, vous avez déjà testé, quels sont vos parfums préférés ?

Berried de Beauty Bakery

L’année dernière, j’avais fait un article sur mes différents essais de rouges à lèvres, le grand gagnant étant la marque Beauty Bakery, avec ses RaL mats à la tenue impeccable tout au long de la journée.

Quelques RaL, plus loin, je dois avouer que je n’ai encore pas trouvé d’autres produits qui les égalent, alors quand une copine m’en a donné un nouveau qu’elle avait reçu en double, j’étais ravie.

index

Voilà la photo « officielle », un beau framboise très classe, rangé dans la gamme des « métalliques » mais qui reste au final assez discret, avec juste de légers scintillements.

Sur ma photo, les spots studios ont tendance à rendre les nuances plus flashy, mais la teinte est très proche de la photo du fabricant et je dois dire que j’adore ! J’aime encore plus que les deux couleurs que je possédais déjà car elle reste assez sobre, ni trop foncé, ni trop clair et va s’accorder avec pas mal de mes robes… Je sens que je vais  porter ce rouge  à lèvres très souvent !

IMG_0655

La robe années 70, etc

Voilà une petite robe vintage que je me suis offerte à Noël et qui ne coutait d’ailleurs qu’une vingtaine d’euros. C’est une mini robe pour porter dans le vie de tous les jours, car elle est assez simple, avec un haut marron en polyester et une jupe en faux cuir suédine beige. Elle sera parfaite avec des gros collants et des bottines.  J’avais un peu peur de ne pas rentrer dedans, car c’était une taille XS pour « petite woman » mais même si je fais presque 10 cm de plus que la vendeuse, elle me va plutôt bien ^^

IMG_0625HD

Pour faire la photo, j’ai utilisé pour la première fois un de mes nouveaux backdrops… epicfail ! 1m x 1,5m n’est clairement pas suffisant pour prendre une robe complète en photo mais pourra toujours servir pour des portrait serré. Là clairement, la partie boisée devrait être repliée au sol et en plus là elle ondule et fait des plis (et je ne parle pas des traces de pliures). Le fond est un damas beige, mais ça ne se voit pas… Bref, j’ai commandé un nouveau fond de 2m sur 1,5m que je repasserai au fer avant utilisation et en attendant de le recevoir, je ferai mes prochaines photos devant ma tapisserie à damas rose. Non,  je ne désespère pas de pouvoir vous faire de jolis clichés !

Du nouveau dans mon dressing

Avant les vacances, j’ai profité de grosses promotions sur le site de Collectif Clothing et j’ai craqué pour cette robe (Odette), soldée à l’époque à 23 euros.

odette-dress-p4281-151255_medium

Ce que j’aime :

  • Son velours côtelé bordeaux
  • Ses bretelles qui font très 70s.
  • La jupe très évasée (façon années 50) et plus longue à l’arrière.
  • Ses poches (parce que c’est toujours utile !)

IMG_0613HD

Je trouve qu’elle est assez facile à porter, assez jolie pour être mise en dédicace tout en étant assez simple pour convenir à la vie de tous les jours. Je l’ai pas mal portée pendant les vacances, la couleur étant parfaite pour les fêtes de Noël. ^^

Un petit shooting hivernal

J’ai profité des vacances de Noël pour rejoindre la photographe Émilie Garcin à Vienne (la ville en Isère, pas celle en Autriche :p). Cela fait plusieurs années que je la connais mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de poser pour elle.

Pour cette séance, j’avais prévu une tenue de saison dans un style rétro. J’ai en fait mélangé des pièces vintage avec des vêtements modernes mais de style rétro années 50.

J’aime beaucoup le résultat. Mes préférées sont celle devant la porte et le portrait avec les petites lumières à l’arrière. ^^

Photographe : Émilie Garcin – www.emiliegarcin.com

Tenue :

Chapeau vintage datant des années 50 (22 euros sur Etsy)

Manteau ASOS (acheté d’occasion 30 euros sur Vinted)

Robe vintage datant des années 50 (20 euros sur Etsy)

Chaussures Neosens (achetées d’occasion 23 euros sur Vinted)

Jupon Hell Bunny (acheté d’occasion sur 10 euros il y a très longtemps)

Cécile_2017_01Cécile_2017_02Cécile_2017_03Cécile_2017_04Cécile_2017_05