Coudre avec un patron vintage – partie 1

L’hiver dernier, je suis passée à la mercerie d’Emmaüs et j’y ai trouvé de très beaux coupons de tissus entre 2 et 6 euros. Du coup, je me suis dit, et si j’utilisais des patrons vintage ?!

IMG_3163insta

J’ai un peu regardé sur Etsy et Ebay et j’ai vu des patrons très sympas mais un peu chers et finalement je me suis tournée vers une vendeuse française qui proposait des patrons issus de magazine à seulement 2 euros. Le problème c’est qu’il y avait seulement les tailles (entre 40 et 46) mais pas les mensurations. Comment connaître ma taille version années 50 ? (les tailles sont beaucoup plus petites de nos jours). J’ai fait des recherches google et ai fini par me dire que si les patrons anglais correspondant à mes mensurations étaient en général 14 et 16, je pouvais prendre l’équivalent français, soit 42 et 44. Sur le moment, ça paraissait logique….

IMG_3565insta

J’ai donc reçu mes patrons et me suis dit que j’allais commencer par cette robe années 60 à encolure carré sachant que mon coupon était assez petit. C’était un 40-42. 42 paraissait grand, j’ai décidé de décalquer/découper le 40… toujours beaucoup trop grand ! Bref, je me suis rattrapée comme j’ai pu (j’ai coupé un pan dans le dos et ai mis la fermeture là plutôt que sur le côté, et j’ai fait des pinces pour le devant).

Le résultat est pas trop mal, même si j’aurais pu serrer davantage la taille (mais avec une ceinture, ça va !).

IMG_4010HD

Comme j’ai acheté un beau tissu en broderie anglaise, je me suis dit qu’un vrai patron à mes mensurations s’imposait… J’ai donc acheter un patron McCalls de robe style new look, effectivement en 14… mais pas 14 comme la taille adulte, non 14 comme 14 ans !!!!

Je vous donne donc rendez-vous dans quelques semaines/mois pour voir le résultat… J’ai d’ailleurs aussi acheté des patrons des années 70. Si j’arrive à tout faire, je devrais pouvoir vous montrer 2 robes années 50, ainsi qu’une robe et une tunique années 70.

Publicités

une tenue de shooting

Voici les différents éléments composant ma tenue pour le shooting en compagnie de Marion saupin.

  • Une gilet Gunne Sax des années 70
  • Un chapeau en velours (probablement des années 90)
  • Un pendentif en porcelaine de Limoges
  • Un jupon en velours côtelé acheté d’occasion
  • Un bracelet en bois sculpté

voilà le résultat final :

_MG_9759web

Je vous donne rendez-vous dans quelques jours avec les autres photos de cette série (où on ne voit pas forcément bien la tenue mais qui sont magnifiques et pleines de poésie !)

La robe Union Made

Je vous présente aujourd’hui une robe pour laquelle j’ai eu un coup de cœur. Elle date des années 70 et possède un motif floral d’inspiration victorienne dans les tons bordeaux. Son col blanc en guipure et ses petits boutons perles y ajoutent une note presque lolita et, on ne le voit pas sur mes portraits, mais il y a un jupon en tulle avec le bord en dentelle (et quelques trous qu’il me faudra réparer).

_MG_9524web

J’ai fait une petite recherche sur les deux étiquettes « Union Made – ILGWU » et « Rare editions ».

ILGWU signifie en fait « The international ladies garment working union », il s’agit d’un regroupement de travailleurs créé en 1900 composé au départ d’immigrés  (surtout des femmes) et dont le but est de protéger les intérêts des employés. Cet organisme jouera un rôle primordial dans le monde du travail dans les années 20 et les années 30.

Pourquoi une telle étiquette ? Afin d’encourager les américains à acheter des vêtements fabriqués chez eux plutôt que des habits importés.

_MG_9545web

Concernant Rare Editions, je n’ai rien trouvé, mais les quelques articles en vente sur les boutiques vintages, et l’étiquette de taille « 16 » laisse à penser qu’il s’agit d’une marque pour enfants. (Ce n’est pas la première fois que je me retrouve à porter du 16, voire du 14 ans, mais l’important c’est que ça m’aille ^^).

En plus d’être fort jolie, cette robe m’a permis d’en apprendre un peu plus sur le travail des femmes aux USA, et ça c’est aussi qui est bien dans le vintage, chaque pièce porte en lui un petit bout d’histoire qui ne demande qu’à être découvert…

il_fullxfull.1717589712_msoi

En rouge et noir…

Voilà une petite robe datant des années 70 et que j’ai trouvée à seulement 20 euros ! J’adore la coupe avec son corsage un peu large mais élégant grâce à son ample décolleté et à ses manches resserrées aux poignets. Une ceinture à nouer permet de cintrer la taille, et la jupe en coton a un joli motif floral noir et blanc, avec une petite note de rouge sur la bordure. Je trouve ça très joli avec des chaussures et accessoires assortis, de plus, c’est un style assez facile à porter au quotidien, pas besoin d’attendre les grandes occasions pour la sortir du placard !

IMG_3811IMG_3797HDIMG_3794HD

Velours et dentelle

Le velours et la dentelle sont deux matières que j’affectionne, et comme j’adore le bordeaux, forcément, je ne pouvais dire non à cette robe de chez Sartorial Matters… J’ai perdu les infos la concernant, mais je pense qu’elle date des années 60. Ce n’est pas une robe fourreau comme on pourrait le penser, car en fait la jupe est assez large même si elle suit une ligne en sablier.

il_fullxfull.1640215922_8vhh

Robe portée à la foire du livre de Bruxelles :

52582505_bis

J’ai refais une photo où j’ai l’air plus réveillée…

IMG_3728insta2

 

Shopping vintage à Bruxelles, 2ème round

Il y a deux ans, j’avais posté un article dans lequel je vous parlais des boutiques vintage bruxelloises. Comme j’avais eu un coup de cœur pour Gabriele Vintage, je m’étais promis d’y retourner avec un peu d’argent, histoire de me faire plaisir.

C’est donc chose faite, d’ailleurs mes dépenses ont été très raisonnables :

  • une adorable robe rose à petites fleurs datant des années 70 (45 euros). La coupe est ravissante avec sa taille empire, et le tissu est en excellent état, on dirait qu’elle n’a jamais été portée ! (C’est vraiment grâce à la forme de la fermeture éclair qu’on devine qu’elle est vintage et que ce n’est pas qu’une simple reproduction). Il faut juste que je fasse deux petites pinces dans le dos et ça sera parfait.
  • un pendentif, en « toc » mais je trouve le rendu vraiment joli ! D’ailleurs si vous avez une idée de la « matière » utilisée ou de son ancienneté, je suis preneuse… (15 euros)

C’est toujours un plaisir de se promener dans les rayons, il y a de très belles pièces de collection datant du début du siècle et puis l’accueil est très agréable !

Ce n’était pas prévu, mais au détour d’une rue, je suis tombée sur Oxfam Vintage (qui n’existait pas il y a deux ans, à priori). J’aime beaucoup cette chaîne de magasins solidaires : on trouve des choses à très bas prix et l’argent revient à des causes humanitaires. Je suis repartie avec ce pull des années 80 qui me va comme un gant et qui était seulement à 10 euros ! (J’ai aussi pris un joli pull rose et blanc, tout doux, pour ma fille ^^)

IMG_3712