Longstay Liquid Matte de Golden Rose

Cet été, j’ai décidé d’essayer les rouges à lèvres de Golden Rose. Il s’agit d’une marque utilisée par les esthéticiennes et qu’on trouve sur le site de cookiesmakeup.com.

Ce premier article porte sur les Longstay Liquid Matte Lipstick. On les trouve en 2 formats, un normal et un mini (3,5 ml) pour 3,90 euros. J’ai pris des minis afin de tester des couleurs et parce que selon les teintes, je n’ai pas spécialement besoin d’en avoir une grosse quantité.

Parlons d’abord couleurs :

GR

19 Péché Mignon : je m’attendais à une couleur bois de rose, mais en fait le résultat est davantage rouge brique. Je suis un peu déçue, mais ça passe.

20 Noisette : Je m’attendais à un brun un peu rosé, et même si sur moi ça ne donne pas tout à fait la même chose, on reste dans l’esprit et j’aime bien le résultat. Peut-être que je me le prendrai en grand format une fois le tube fini.

21 Chamallow : le mauve est un peu plus flashy que sur la photo, et je me rends compte que cette teinte ne me va pas du tout ! Pas avec mon teint d’été (avec les lumières studio, on ne le voit pas trop mais je suis assez dorée) et encore moins avec mes mèches blondes. Je referai un essai cet hiver quand mon teint sera plus pale et mes cheveux à nouveaux bruns.

Niveau tenue, c’est plutôt pas mal, on est dans la lignée d’une marque comme Sleek, c’est à dire que ça résiste si on s’humecte les lèvres ou si on boit, mais qu’en général une petite retouche est nécessaire après un repas.

J’ai aussi essayé un Lipstick vitamin E et j’ai eu une très bonne surprise. Je viens d’en commander deux autres alors je vous ferai un second article dès que je les aurai reçus.

Publicités

Le plein de chaussures !

Ces 6 derniers mois, j’ai acheté pas mal de chaussures – d’occasion, heureusement pour le porte-monnaie. Voici donc mes dernières acquisitions :

Une paire de bottes Art, à 12 euros. J’adore la dentelle et les boutons en forme de pièces anciennes. Elles sont très confortables et il est facile de marcher avec. Elles seront parfaites avec un robe vintage ou une tenue steampunk. Je les ai trouvés sur Leboncoin (en fait c’est ma copine Vanessa Du Frat qui m’a filé le tuyau). Elles sont assez usées mais le talon a été remis en état pas un cordonnier, et le côté un peu usé ajoute à leur charme.

Photo 1347

Une paire de babies Néosens à 23 euros. J’adore l’effet dentelles de la découpe du cuir et elles sont en très bon état. Elles aussi sont très confortables. Je les ai eu sur le site Vinted (c’est ma copine Vanessa qui mes les a vendues, car elles étaient trop grandes pour elle). Je pense que je vais les porter très souvent.

Photo 1344

Une paire de Kickers à 15 euros. Je les ai prises pour cet automne, à porter tous les jours, mais leur côté rétro fait que je pourrai aussi les mettre avec une tenue vintage.

Photo 1350

Et enfin, une paire de chaussures à talons à 10 euros. contrairement aux autres, elles sont en simili, et de la marque Cable (la marque bon marché de la Halle aux chaussures.) J’avais donc un peu peur, mais en fait, elles sont très confortables aussi, avec une semelle rembourrée. Je les ai reçues quelques jours avant d’aller à un mariage où il fallait être en noir et violet, ce qui tombait super bien car je ne savais vraiment pas quoi mettre avec la robe que j’avais prévue !

Photo 1340

(Maintenant, il faut vraiment que je tienne un an sans acheter de chaussures :p)

Alors, vous préférez lesquelles ?

Coloration Plum de La Riché Directions

Après le bordeaux et le fuchsia, voici du violet !

Cette teinte tient beaucoup plus facilement sur les cheveux foncés, du coup en l’appliquant sur toute la tête (sachant que j’ai un tie and dye) le résultat qui en ressort est un dégradé de violet plutôt pas mal.

Photo 1289

Sauf que… après un shampoing, bof bof. C’est la teinte qui tient le moins bien. Après un seul lavage j’ai beaucoup de châtain qui ressort, et les mèches initialement blondes ont viré à un violet terne pas très joli.

Je suis un peu déçue, les teintes Cerise et Rubine supportaient beaucoup mieux les deux premiers shampoings.

ça sera donc ma dernière couleur flashy, car ces colorations tiennent vraiment mal sur mes cheveux, et j’en ai marre d’avoir ensuite ces pointes blondasses/rousses. Une fois le violet entièrement délavé (dans dix jours ?) je reviens à une teinte « naturelle ».

Je suis quand même contente d’avoir tenté l’expérience et je trouve la marque vraiment pas mal du tout. à chaque application, mes cheveux étaient très doux au toucher, et puis il s’agit d’un produit vegan, ce qui est un point non négligeable.

Couture Vintage (1/2)

Voilà un livre de couture que j’ai reçu à Noël il y a quelques années.

Photo 1242

Mon premier essai revient en fait à ma belle-mère. Comme il y a un modèle de cardigan et que c’est elle qui tricote, je lui ai refilé le bébé. Alors, je précise qu’elle tricote depuis environ cinquante ans et qu’elle s’y connait bien. Visiblement, les explications ne sont pas très claires, et ils ne font même pas de diminutions dans le dos. Elle a donc décidé d’improviser pour le « corps ». Ensuite, elle a voulu suivre les indications pour les manches et on s’est retrouvées avec deux tubes super étroits. Elle a donc recommencé en improvisant encore.

Voilà le résultat. Les manches sont juste un peu moins bouffantes mais sinon c’est assez ressemblant.

couturevintagepull

Deuxième essai : la jupe.

Je me suis dit que j’allais commencer avec un truc simple. Au début tout allait bien, j’étais même contente de mon travail bien propre. Et c’est quand il a fallu froncer la jupe sur la taille que ça s’est gâté (environ 2,80 m à froncer sur 65 cm). Si je faisais comme indiqué sur le livre, ça faisait un gros truc trop épais à coudre. J’ai donc décidé de froncer à plat en cousant mes plis. C’était une bonne idée, sauf que je pense que j’ai fait ça un peu à l’arrache. Bref, quand j’ai monté ma ceinture, des plis n’ont pas été pris dans la couture et j’ai dû faire des retouches. Et j’ai dû bouger quand j’ai piqué parce que la ceinture n’est pas bien d’aplomb. La cata. Il parait que porté, ça ne se voit pas. Si on regarde à l’intérieur de la jupe, les finitions sont catastrophiques, il y a des fils partout. Je suis d’autant plus dégoutée que j’avais « amélioré » le modèle en rajoutant un bouton vintage au bout de la ceinture et en mettant une fermeture dentelle. J’ai même fabriqué, vite fait, un bandeau assorti pour les cheveux.

Du coup, j’hésite à rajouter une ceinture à nouer par-dessus, qui cacherait tout ça.

couturevintagejupe

 

Comme le livre a de très bons avis, je vais retenter d’autres modèles (qui feront l’objet d’un autre article) et j’ai décidé de ne plus jamais faire de jupe avec une taille comme celle-ci, je me suis même consolée en commençant une jupe à taille élastiquée (genre ça fait six mois et je ne l’ai toujours pas finie…)

Les vacances d’été seront donc dédiées à la couture ! (enfin, on va essayer….)

Always lost in the sea…

Voilà déjà les soldes d’été et je ne me rends qu’il manque un article à mon challenge des soldes d’hiver ! il me restait donc un vêtement à vous présenter, et il s’agit du pantalon taille haute de Collectif : Gertrude.

taille-haute-gertrude

Alors comme je vous l’avez déjà dit, j’hésitais entre deux tailles, j’ai pris la plus grande et du coup c’est très grand à la taille (heureusement il y a une ceinture) et un peu grand aux fesses (et comme c’est stretch j’aurais pu sans difficulté rentrer dans la taille en dessous). Bref, la prochaine fois, je saurais et je prendrai la taille la plus petite. (Je ne parle même pas de l’ourlet, il faut faire 1m80 pour le porter tel quel).

Du coup voici un petit look marin pour aller avec :

T-shirt Mim (trouvé d’occasion) – casquette de marin vintage (piquée au mari) et escarpin rouge pour éviter d’avoir une silhouette trop tassée (je sais, on ne les voit pas !)

Photo 1050

La petite robe noire

Voilà une nouvelle robe vintage que j’ai portée aux imaginales.

Elle date des années 50 et je l’ai trouvée sur la boutique Etsy de Sartorial Matters. En la recevant j’ai été surprise de son poids, le tissu est assez épais et la robe assez lourde, ce qui en fait plus une tenue de mi-saison que d’été. J’aime beaucoup le double boutonnage sur le devant, et en fait la jupe a un effet portefeuille dévoilant un jupon intégré à la robe et bordé de dentelle. Debout c’est très discret, mais assis c’est assez visible. Le corsage est très ajustée et avec l’épaisseur du tissu j’avais presque l’impression d’avoir un corset (et comme avec le corset, je me sentais un peu serrée au début, plus était de plus ne plus à l’aise au fil de la journée).

il_fullxfull.1154313176_9l4bPhoto 108618582244-1543753458997777-6806810907974960164-n